Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
L’accès aux articles est réservé aux abonnés. Merci d’indiquer votre adresse mail et votre mot de passe pour vous connecter. Vous pouvez obtenir votre mot de passe en cliquant ici.
HAUT
RÉFORMES 2018

Au cœur des manifs… notre modèle social

9 octobre 2018 | Mise à jour le 9 octobre 2018
Par et | Photo(s) : Bapoushoo
Au cœur des manifs… notre modèle social

Mobilisation unitaire du 9 octobre 2018 à Paris

Plusieurs dizaines de milliers de lycéens, étudiants, salariés, fonctionnaires et retraités ont manifesté mardi 9 octobre partout en France, pour la première fois depuis la rentrée à l'appel de la CGT, FO, Solidaires, Unef et UNL.

À Paris, le défilé s'est ébranlé dans l'après-midi, avec à sa tête, notamment, Philippe Martinez et Pascal Pavageau, les secrétaires généraux de la CGT et de FO. Philippe Martinez a notamment dénoncé le « tour de passe-passe » du gouvernement qui veut faire croire que baisser les cotisations sociales « ce serait bon pour le pouvoir d'achat : c'est un leurre ».

Raillant la politique macronienne du « Je marche seul », le dirigeant de FO demandait quant à lui, à l'exécutif de retrouver « le chemin du dialogue et surtout de maintenir le modèle social ».

Prochain rendez-vous le 18 avec les retraités

En région comme à Paris, on a noté une forte participation des retraités, car cette date du 9 octobre avait préalablement été choisie par leur intersyndicale pour protester contre la revalorisation de leurs pensions, jugée trop faible, une mesure qui touchera des personnes déjà mises à contribution l'année dernière avec l'augmentation de la CSG. Des retraités, qui au-delà des difficultés financières exprimées, s'insurgent contre le ton employé par le chef de l'état vis-à-vis d'eux. Très remontés depuis des mois contre la politique du gouvernement qui les considère comme des « nantis », les retraités marqueront le calendrier social le 18 octobre avec une nouvelle journée de mobilisation intersyndicale (UCR-CGT, UCR-FO, Unar-CFTC, Unir CFE-CGC, FSU-Retraités, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA). Le 3 octobre, 250 représentants de ces organisations se sont dirigés vers l'Assemblée nationale pour remettre une pétition de 300 000 signatures au président du groupe LREM, qui s'ajoutent aux 200 000 qui avaient été déposées auprès des députés de la République en marche et des préfectures cet été.