Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
L’accès aux articles est réservé aux abonnés. Merci d’indiquer votre adresse mail et votre mot de passe pour vous connecter. Vous pouvez obtenir votre mot de passe en cliquant ici.
HAUT

16 % C'est l'écart de salaires entre les femmes et les hommes en Europe

7 novembre 2018 | Mise à jour le 6 novembre 2018
Par | Journaliste

Ces 16 % représentent l’inégalité salariale que subissent les européennes par rapport à leurs homologues masculins. Ce qui revient concrètement à les faire travailler gratuitement à partir du 6 novembre, 15h35 et ce jusqu’à la fin de l’année. Une réalité que dénonce la CGT sur son site dédié .

26% d’écart salarial moyen, 82% des temps partiels occupés par des femmes, 59% des entreprises de plus de 50 salariés ne respectant pas la loi n’ont ni accord ni plan d’action pour l’égalité professionnelle, etc. Les chiffres avancés par la CGT font froid dans le dos, mais des propositions concrètes existent comme celle de « prendre de vraies sanctions pour les entreprises et administrations qui discriminent » ; revaloriser les salaires des métiers à prédominance féminine ; supprimer les écarts de carrière ; mettre en place un indicateur obligatoire pour mesurer les écarts de carrière et une action de groupe permettant aux victimes d'une même discrimination d'aller ensemble en justice afin de lutter contre le plafond de verre ; lutter contre la précarité et les temps partiels.
Le 4 novembre, au lendemain de la journée d’égalité salariale européenne, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé qu’elle s’apprêtait à présenter prochainement un « mécanisme détaillé » visant à lutter contre le phénomène « scandaleux et injustifiable » des inégalités salariales entre hommes et femmes. En attendant, elles travaillent à l'œil…