Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
L’accès aux articles est réservé aux abonnés. Merci d’indiquer votre adresse mail et votre mot de passe pour vous connecter. Vous pouvez obtenir votre mot de passe en cliquant ici.
HAUT
Le samedi 16 juin 2018 à 14:30

Conférence-débat des économistes atterrés sur la réforme de l'entreprise après le Rapport Notat-Senard

Conférence-débat sur la réforme de l’entreprise (après le Rapport Notat-Senard) le samedi 16 juin 2018 de 14H30 à 17H à Paris (Lieu en cours de confirmation)

Contre la vision « actionnariale » de l'entreprise qui postule que l'entreprise est la propriété des actionnaires de nombreux travaux d'universitaires ou de praticiens, faisant écho aux revendications et aux luttes des salariés et des citoyens, soutiennent au contraire que l'entreprise doit être considérée comme une entité collective où les apporteurs de capitaux, les salariés et les autres parties prenantes (clients, résidents concernés, collectivités locales…) doivent être associées à la gouvernance de l'entreprise et à la prise de décisions.

Au moment où la financiarisation de l'économie et de l'entreprise atteignent de nouveaux sommets – que la loi PACTE en préparation va encore sans doute renforcer – ces questions connaissent un fort regain d'intérêt.
C'est dans ce contexte, qu'à la demande de 4 ministres du gouvernement  Philippe, a été publié en mars 2018 un rapport sur « L'entreprise, objet d'intérêt collectif » piloté par Nicole Notat et Jean-Dominique Senard.
Les commentateurs qui défendent le rapport soulignent certains de ses apports jugés positifs :

Pour d'autres, compte tenu de ce qui serait nécessaire pour rééquilibrer les rapports de force, ces recommandations sont loin d'être suffisantes. Il ne s'agirait que d'une sorte de grand ripolinage : réformer en surface pour ne rien changer de fondamental à l'organisation et aux finalités des entreprises. Pire encore est exprimée la crainte que certaines dispositions du rapport puissent être utilisées pour constituer des entreprises d'un nouveau type,  capables – sur une base privée – d'entrer en rivalité avec les services publics et d'en menacer l'existence.
C'est à débattre de l'état actuel de l'entreprise des réformes nécessaires pour en faire un instrument du bien collectif qu'est consacrée la prochaine conférence des Economistes atterrés. Celle-ci se déroulera le :

Samedi 16 juin 2018, de 14h30 à 17H
Lieu en cours de confirmation
(Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles)

Introduit et animé par Benjamin Coriat (professeur à Paris 13 et membre du CA des EA), le débat sera alimenté par trois contributions :