Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
L’accès aux articles est réservé aux abonnés. Merci d’indiquer votre adresse mail et votre mot de passe pour vous connecter. Vous pouvez obtenir votre mot de passe en cliquant ici.
HAUT
CHÔMAGE

La CGT occupe un centre Pôle Emploi de la Loire pour « radiations abusives »

30 janvier 2019 | Mise à jour le 12 février 2019
Par

Plusieurs dizaines de personnes ont occupé temporairement mercredi à Andrézieux-Bouthéon (Loire) un centre régional de Pôle Emploi, chargé du contrôle de la recherche d'emploi et accusé par la CGT de « radiations abusives », selon des sources concordantes.

« Nous avons apporté à la directrice de ce service des éléments concrets sur des cas de radiations abusives », a déclaré à l'AFP Raymond Verdier, représentant syndical, qui était accompagné sur place d'une « quarantaine » de militants et sympathisants.

« Concernant les obligations des chômeurs en matière de recherche d'emploi, la loi est trop floue. Ce qui permet aux agents de Pôle emploi de faire ce qu'ils veulent pour faire baisser les chiffres du chômage », a-t-il encore estimé.

La gendarmerie a indiqué à l'AFP avoir dépêché des agents pour évacuer les participants et procéder à des contrôles d'identité.

« Habituellement, ces centres ne reçoivent aucun chômeur, car la procédure de contrôle — uniquement à distance par courrier et au téléphone — exclut de recevoir le chômeur contrôlé », explique dans un communiqué la CGT Chômeurs, qui a organisé cette action « sans incident » pendant plusieurs heures selon les gendarmes.

« Les agents chargés du contrôle ont toujours le dernier mot et peuvent maintenir une radiation même si l'agence locale de Pôle Emploi garantit que le demandeur d'emploi mène une recherche plus qu'active ! », ajoute le texte, avançant le nombre de « 550.000 radiations » annuelles « souvent illégales ».