Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Merci d’indiquer votre adresse mail et votre mot de passe pour vous connecter. Vous pouvez obtenir votre mot de passe en cliquant ici.
HAUT
ANIMATEUR

Un métier en mal de reconnaissance

24 novembre 2017 | Mise à jour le 24 novembre 2017
Par | Photo(s) : Thierry Nectoux
Un métier en mal de reconnaissance

Malik Ghersa, responsable du collectif animation pour la Fédération CGT des services publics aux Assises de l'Animation à Montreuil, le 23 novembre 2017.

À l'occasion des assises de l'animation dans la fonction publique organisées le 23 novembre au siège de la CGT à Montreuil, Malik Ghersa, responsable du collectif animation pour la Fédération CGT des services publics, évoque les conditions de travail et les freins auxquels sont confrontés les animateurs ainsi que les évolutions nécessaires pour que cette filière, qui a 20 ans cette année, gagne en reconnaissance.
Pourquoi qualifiez-vous la filière animation dans la fonction publique de filière inachevée » ?  

La filière qui emploie 113 396 agents de la fonction publique territoriale (Chiffres du Centre national de la fonction publique territoriale) pour 400 000 dans [...]

Accédez à l’article gratuitement

Nous vous offrons 5 articles pour découvrir notre site et son contenu.

Vous n'avez plus de consultation gratuite


Je me connecte

Je m'abonne