Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
L’accès aux articles est réservé aux abonnés. Merci d’indiquer votre adresse mail et votre mot de passe pour vous connecter. Vous pouvez obtenir votre mot de passe en cliquant ici.
HAUT
Conflit social

Les salariés de la Tour Eiffel imposent un meilleur accueil des visiteurs

6 août 2018 | Mise à jour le 6 août 2018
Par et | Photo(s) : AFP PHOTO / GERARD JULIEN
Les salariés de la Tour Eiffel imposent un meilleur accueil des visiteurs

Un jour et demi de conflit social auront été nécessaires pour que les salariés de la Tour Eiffel imposent une nouvelle organisation des files d'attente.

La Tour Eiffel, a rouvert ses portes vendredi 3 août après un jour et demi de grève des salariés qui déploraient les files d’attente interminables imposées aux visiteurs depuis la mise en place de billets horodatés.

« La direction a accepté de modifier à partir du 6 août son dispositif » , s’est félicité  auprès de l’AFP Stéphane Dieu, délégué syndical CGT, se disant « un peu fatigué, mais satisfait » . Un accord de sortie de grève a donc été trouvé afin  d’améliorer l’accueil des touristes munis de ces billets qui représentent depuis début juillet 50% des tickets vendus (contre 20% auparavant). Le principe n’était pas contesté par les syndicats mais ils déploraient le choix de réserver un pilier d’entrée sur deux à ces visiteurs, ce qui entraînait selon eux « des files d’attente interminables » en pleine chaleur estivale, aux horaires les plus demandés, ou au contraire des ascenseurs montant « presque à vide » les quelque 300 mètres de la Tour, – et qui pourraient donc selon eux transporter davantage de visiteurs spontanés -, aux créneaux les moins demandés. La solution, proposée par les syndicats, est de reconstituer deux files d’attente menant aux deux ascenseurs, et une file prioritaire « pour les visiteurs munis de e-billets » . La CGT exigeait aussi plus de personnel pour faire face à l‘afflux toujours plus important de visiteurs, Direction et syndicats se sont mis d’accord pour tester à partir de ce lundi un nouveau système où les deux piliers seront utilisés par les deux types de visiteurs, spontanés ou avec billets horodatés.