Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT

Notre congrès devra prendre des décisions pour rapprocher la CGT de celles et ceux qui travaillent ”

Nathalie Verdeil - Commission exécutive confédérale
15 mai 2019 | Mise à jour le 15 mai 2019
Par
Le premier débat sur les thèmes du texte d’orientation s'est ouvert ce mardi 14 mai après-midi pour le 52e congrès CGT. Si « la réalité du monde du travail et son avenir » est l'objet des débats. Ce sont différents sujets qui viennent nourrir cette thématique.

Première des séances des débats du congrès CGT consacrée au document d'orientation – qui sera soumis au vote à la fin de la semaine – l’après-midi a été nourrie. Les délégués se sont succédés aux différents micros pour porter les voix de leur organisation et donner leurs avis et sentiments sur la première thématique.

Défense de l’environnement, lutte contre la précarité, santé au travail, automatisation des postes et changements induits par la révolution numérique, financiarisation de l'économie… autant d’interventions qui ont scandé les premières heures dédiées au document d’orientation. Des déclarations générales ou des commentaires depuis l’expérience personnelle de chacun sur son poste de travail, sa lutte en cours, sa dernière victoire ou défaite, qui ont permis aux congressistes de nourrir leur réflexion lors de cette séance.

Le début d’un marathon de débats

Le débat sur les thèmes du document d’orientation est prévu pour durer près de 3 jours. C'est le « cœur » du congrès de la CGT qui sera occupé par les échanges sur les thématiques votées depuis plusieurs mois et des dizaines d’heures de débats qui auront lieu pendant les prochains jours.

Le document d'orientation du 52e congrès, qui « ne remplace ni n’annule les précédents » –  selon les mots de Jacques Eliez qui a ouvert les débats sur le texte – est donc la matrice autour de laquelle s’articulera l’activité de la CGT pour les prochains mois et années, une CGT qui entend faire de ce document, une feuille de route.