Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
1er mai

Un 1er-mai 2019 hétérogène

1 mai 2019 | Mise à jour le 2 mai 2019
Par | Photo(s) : Divers
Un 1er-mai 2019 hétérogène

Le début du cortège syndical pour ce 1er-Mai à Paris. Les gilets jaunes et les blacks blocs ont choisi de prendre la tête d'un cortège nassé sur le boulevard Montparnasse, sans possibilité de pouvoir avancer pendant des heures. Le cortège des syndicats a dû subir les affrontements entre ces manifestants et les forces de l'ordre.Victimes de jets de projectiles, de lancers de grenades diverses de la part de la police, les camionnettes et les militants CGT ont reçu lacrymogènes le secrétaire général de la CGT a été contraint de se mettre en retrait de la manifestation.Zakaria Abdelkafi/ AFP

Un 1er-mai 2019 hétérogène

Le début du cortège syndical pour ce 1er-Mai à Paris. Les gilets jaunes et les blacks blocs ont choisi de prendre la tête d'un cortège nassé sur le boulevard Montparnasse, sans possibilité de pouvoir avancer pendant des heures. Le cortège des syndicats a dû subir les affrontements entre ces manifestants et les forces de l'ordre.Victimes de jets de projectiles, de lancers de grenades diverses de la part de la police, les camionnettes et les militants CGT ont reçu lacrymogènes le secrétaire général de la CGT a été contraint de se mettre en retrait de la manifestation.Zakaria Abdelkafi/ AFP

Pour cette journée de défilés traditionnels dans les grandes villes de France, à l’appel des organisations syndicales se sont joints des salariés et des membres d'organisation de défense du climat, des groupes partisans et des membres des gilets jaunes mais aussi des blacks blocs qui, à Paris, ont choisi de se placer en tête du cortège des syndicats, menant à des heurts avec la police.
Manifestants du cortège strasbourgeois du 1er mai.Le calme dans lequel les cortèges ont défilé dans toutes les villes de province tranche nettement avec la façon dont les blacks blocs, les gilets jaunes et les techniques de maintien de l'ordre de la police ont empêché un 1er-mai revendicatif pour les travailleurs.Patrick Herzog/AFP

Manifestants du cortège strasbourgeois du 1er mai.Le calme dans lequel les cortèges ont défilé dans toutes les villes de province tranche nettement avec la façon dont les blacks blocs, les gilets jaunes et les techniques de maintien de l'ordre de la police ont empêché un 1er-mai revendicatif pour les travailleurs.Patrick Herzog/AFP

À Nantes, un cortège dense et des militants divers ont défilé pour ce 1er-mai dans une ambiance calme qui contrastait avec la répression et la désorganisation qui a mené à la fragmentation du cortège syndical parisien.Sébastien Salom-Gomis/ AFP

À Nantes, un cortège dense et des militants divers ont défilé pour ce 1er-mai dans une ambiance calme qui contrastait avec la répression et la désorganisation qui a mené à la fragmentation du cortège syndical parisien.Sébastien Salom-Gomis/ AFP

À Lille, Gilets jaunes et syndiqués ont défilé dans la ville, sans heurts et avec un cortège important.Le défilé s'est déroulé dans une ambiance propice à l'organisation d'une marche revendicative et ouverte.Denis Charlet/ AFP

À Lille, Gilets jaunes et syndiqués ont défilé dans la ville, sans heurts et avec un cortège important.Le défilé s'est déroulé dans une ambiance propice à l'organisation d'une marche revendicative et ouverte.Denis Charlet/ AFP

Des membres de syndicats et d'autres personnes défilent lors du rassemblement du 1er mai pour la fête des travailleurs à Bordeaux, le 1er mai 2019.Georges Gobet / AFP

Des membres de syndicats et d'autres personnes défilent lors du rassemblement du 1er mai pour la fête des travailleurs à Bordeaux, le 1er mai 2019.Georges Gobet / AFP

À Bordeaux, outre les syndiqués et les gilets jaunes, des militants écologistes, venus défendre l'urgence climatique en même temps que l'urgence démocratique et sociale, ont pris part au défilé du 1er-mai qui s'est, lui aussi, déroulé dans un e ambiance à l'exact opposée de celles qu'ont eu à subir les militants CGT et d'autres à Paris, comme ont pu le constater les journalistes de la NVO.Takeo

À Bordeaux, outre les syndiqués et les gilets jaunes, des militants écologistes, venus défendre l'urgence climatique en même temps que l'urgence démocratique et sociale, ont pris part au défilé du 1er-mai qui s'est, lui aussi, déroulé dans un e ambiance à l'exact opposée de celles qu'ont eu à subir les militants CGT et d'autres à Paris, comme ont pu le constater les journalistes de la NVO.Takeo

À Paris, présents dès la fin de matinée, des blacks blocs et des gilets jaunes positionnés en tête du cortège syndical et les forces de l'ordre nassant le tout ont mis en place tous les critères empêchant de faire du 1er-mai une mobilisation ouverte et large.La répression violente et inouïe, y compris du cortège syndical pris pour à partie par les blacks blocs et ciblé par les forces de l'ordre ont dénaturé cette journée revendicative.Alain Jocard / AFP

À Paris, présents dès la fin de matinée, des blacks blocs et des gilets jaunes positionnés en tête du cortège syndical et les forces de l'ordre nassant le tout ont mis en place tous les critères empêchant de faire du 1er-mai une mobilisation ouverte et large.La répression violente et inouïe, y compris du cortège syndical pris pour à partie par les blacks blocs et ciblé par les forces de l'ordre ont dénaturé cette journée revendicative.Alain Jocard / AFP

Le début du cortège syndical pour ce 1er-Mai à Paris.
Les gilets jaunes et les blacks blocs ont choisi de prendre la tête d'un cortège nassé sur le boulevard Montparnasse, sans possibilité de pouvoir avancer pendant des heures. Le cortège des syndicats a dû subir les affrontements entre ces manifestants et les forces de l'ordre.Victimes de jets de projectiles, de lancers de grenades diverses de la part de la police, les camionnettes et les militants CGT ont reçu lacrymogènes le secrétaire général de la CGT a été contraint de se mettre en retrait de la manifestation.Zakaria Abdelkafi/ AFP

Le début du cortège syndical pour ce 1er-Mai à Paris. Les gilets jaunes et les blacks blocs ont choisi de prendre la tête d'un cortège nassé sur le boulevard Montparnasse, sans possibilité de pouvoir avancer pendant des heures. Le cortège des syndicats a dû subir les affrontements entre ces manifestants et les forces de l'ordre.Victimes de jets de projectiles, de lancers de grenades diverses de la part de la police, les camionnettes et les militants CGT ont reçu lacrymogènes le secrétaire général de la CGT a été contraint de se mettre en retrait de la manifestation.Zakaria Abdelkafi/ AFP

Un homme brandit une banderole qui porte le nom de l'ancien chef des aides à la sécurité présidentielle, Alexandre Benalla, lors du rassemblement du 1er mai à Marseille.
L’occasion de rappeler que les événements de la place de la contrescarpe ont eu lieu il y a un an pile, lançant une affaire politique qui a démontré les failles béantes de la gestion macroniste  et les viols grossiers des procédures policières et juridiques à plusieurs niveaux.
Christophe Simon /AFP

Un homme brandit une banderole qui porte le nom de l'ancien chef des aides à la sécurité présidentielle, Alexandre Benalla, lors du rassemblement du 1er mai à Marseille. L’occasion de rappeler que les événements de la place de la contrescarpe ont eu lieu il y a un an pile, lançant une affaire politique qui a démontré les failles béantes de la gestion macroniste et les viols grossiers des procédures policières et juridiques à plusieurs niveaux. Christophe Simon /AFP

À Marseille, le défilé s'est aussi déroulé calmement, avec la présence de la FSU, de Solidaires, de FO et des syndicats de lycéens et étudiants.Colas Isnard

À Marseille, le défilé s'est aussi déroulé calmement, avec la présence de la FSU, de Solidaires, de FO et des syndicats de lycéens et étudiants.Colas Isnard