Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
L’accès aux articles est réservé aux abonnés. Merci d’indiquer votre adresse mail et votre mot de passe pour vous connecter. Vous pouvez obtenir votre mot de passe en cliquant ici.
HAUT
LIVRE

Un essai pour mesurer le poids des multinationales dans la mondialisation

18 janvier 2019 | Mise à jour le 23 janvier 2019
Par | Photo(s) : Pexels
Un essai pour mesurer le poids des multinationales dans la mondialisation

Qui détient le pouvoir dans la mondialisation ? Quel est le poids et quelles sont les responsabilités des multinationales ? Que sont et que font des entreprises comme Google, Apple, Facebook, Amazon (les fameux « Gafa ») ? Et au fond qu'est-ce même qu'une multinationale ? C'est notamment à ces questions qu'entend répondre le livre, sur « le pouvoir des multinationales », coordonné par Christian Chavagneux, rédacteur en chef d'Alternatives économiques et Mareke Louis, maîtresse de conférence en sciences politiques.

« Les entreprises transnationales (ETN) jouent un rôle majeur dans la mondialisation économique. La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement en recense près de 100.000 avec pas moins de 860.000 filiales », souligne Mathilde Dupré dans un chapitre qui revient sur la responsabilité sociale, environnementale et fiscale des multinationales.

Le poids économique de ces ETN face aux Etats est « parfois démesuré ». D'autant que « le chiffre d'affaires des 95 plus grandes ETN non financières était supérieur au PIB des Etats-Unis en 2016 » ou encore que « 100 entreprises sont responsables de 71 % des émissions de gaz à effet de serre émises dans l'atmosphère depuis 1988 ».

Au-delà des chiffres, c'est donc également le poids politique des multinationales qui est interrogé, ainsi que la capacité des Etats à rendre ces entreprises responsables. Ce alors que, rappelle Christian Chavagneux, « lorsque les multinationales sont confrontées à des lois qui leur sont défavorables, elles disposent bien souvent de la possibilité de les remettre en cause grâce à des procédures d'arbitrage ad hoc ».

Avec des contributions d'économistes, de juristes, de politistes, de sociologues et de géographes ce petit livre tente d'analyser les firmes multinationales « comme le résultat et le moteur d'un processus économique, politique et social au cœur de la mondialisation » mais également « d'ouvrir des pistes de réflexion sur leur régulation ».

Le pouvoir des multinationalesCoordonné par Christian Chavagneux et Marieke Louis. Presses Universitaires de France (PUF) et la viedesidees.fr. 2018.
108 pages, 9,50 euros.